Catégories
Réflexion et socialisme

Le syndicat du secteur financier déclare que «les vies noires comptent partout»

Le Conseil des entreprises locales (LEC) de la Financial Services Union pour Westpac et St George NSW / ACT a appuyé à l'unanimité la motion suivante, proposée par Robin Mayo et appuyée par Christine Otto et appuyée par l'agent autochtone du syndicat Ashley Rose, le 24 juin.

* * *

Des manifestations de masse dans les villes et villages des États-Unis ont explosé après que George Floyd, 46 ans, a été brutalement tué par 4 policiers à Minneapolis, Minnesota, le 25 mai.

L'officier de police de Minneapolis, Derek Chauvin, a mis son genou au cou de George Floyd pendant près de neuf minutes. Il a crié: «Je ne peux pas respirer» et a appelé sa maman.

Des protestations réclamant un changement du racisme structurel ont éclaté aux États-Unis et font maintenant leur apparition en Australie. Ces manifestations ont impliqué de larges segments de la communauté et sont contre le racisme structurel au sein du système de justice pénale.

Depuis l'Australie, nous montrons notre solidarité avec l'injustice raciale qui est perpétrée à travers le monde et en Australie.

Depuis la Commission royale d'enquête sur les décès d'Autochtones en détention en 1991, 432 personnes des Premières Nations sont décédées entre les mains des policiers et des gardiens de prison.

Beaucoup de décès sont étonnamment similaires à ceux de George Floyd la semaine dernière et d'Eric Gardener à New York en 2014, tous deux aux mains de la police.

David Dungay Junior, un homme de Dunghutti âgé de 26 ans, est décédé dans la prison de Long Bay à Sydney en 2015. M. Dungay, se tenant dans sa cellule pacifiquement, a été attaqué par cinq gardes qui ont été arrachés de sa cellule de prison après avoir refusé d'arrêter de manger des biscuits. Il a été retenu et soumis à une sédation forcée avec trois injections. Pendant tout ce temps, lui aussi a crié qu'il ne pouvait pas respirer.

En septembre dernier, une femme de Yamatji, Joyce Day, a été abattue dans une rue de Geraldton par un policier après que sa sœur a appelé Triple 0 pour lui demander de l'aide lorsqu'elle a commencé à agir de façon irrégulière. Il y a quelques jours, il a été accusé de meurtre.

En novembre dernier, nous avons vu un policier abattre trois fois l'homme de Warlpiri, Kumanjayi Walker, chez lui à Yuendumu, dans le Territoire du Nord. Il avait 19 ans. Le policier a été accusé de meurtre, ce qui est presque sans précédent. Il n'a pas encore été condamné.

Nous, le Local Enterprise Council for Westpac Group NSW / ACT, exprimons notre soutien aux rassemblements organisés ici en Australie pour montrer notre solidarité avec le mouvement américain.

Nous nous engageons à travailler avec les communautés des Premières Nations ici pour la justice, en particulier les familles de ces 432 personnes qui veulent désespérément que leur membre de la famille soit décédé, pour aucune autre raison que la couleur de leur peau.

En outre, compte tenu de l’approche de Westpac en matière d’inclusion et de diversité, de sa stratégie de durabilité pour apporter des changements sociaux et environnementaux positifs et de ses initiatives avec les communautés autochtones éloignées; nous pensons que la haute direction de Westpac devrait prendre fermement position contre le racisme.

Nous demandons à Peter King et au Westpac Group Board d'appuyer cette motion.

Les vies noires comptent partout.

(Le prochain rassemblement de Sydney pour Stop Black Deaths in Custody – Black Lives Matter est organisé le 5 juillet à 13h au Domaine.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *