Catégories
Réflexion et socialisme

Les syndicats condamnent les suppressions d'emplois à ABC

Les syndicats représentant le personnel de l’ABC ont condamné la réduction du financement accordé par le gouvernement fédéral au radiodiffuseur national. Le nouveau directeur général d'ABC, David Anderson, a déclaré le 24 juin que plus de 250 emplois seraient supprimés dans le cadre de son plan quinquennal.

Le Syndicat des secteurs communautaire et public (CPSU), qui couvre la majorité du personnel de l'ABC, souhaite que le gel de 84 millions de dollars soit interrompu et a appelé le gouvernement à s'engager dans un modèle de financement ABC quinquennal cohérent.

Depuis 2014, l'ABC a supprimé plus de 1100 emplois en raison de coupes budgétaires. Ces dernières coupures ne sont pas liées à COVID-19, mais résultent plutôt d'un gel de financement de 84 millions de dollars. Ils auront un impact sur la technologie, les actualités, le divertissement, les équipes spécialisées et locales et affecteront les créateurs de contenu et les équipes spécialisées.

Finie la chaîne de comédie ABC, l'émission de radio de 7 h 45 et le site Web ABC Life. Le contenu local sera également affecté par une réduction de 5 millions de dollars de la production indépendante, ce qui signifie qu'il y aura moins de dramatiques et de contenus produits localement.

La secrétaire de la section ABC du PCUS, Sinddy Ealy, a qualifié les suppressions d'emplois de «folie totale». «L'ABC a déjà subi plus de 1 100 suppressions de personnel, et l'annonce d'aujourd'hui aura de réelles implications pour le personnel et la charge de travail restants… L'ABC a réussi à traverser toutes les grandes crises de cette année. L'ABC a fourni dans certains cas des informations vitales tout au long des sécheresses, des incendies et maintenant d'une pandémie de santé. Il est clair que l'Australie a plus que jamais besoin d'un ABC fort. »

D'ici 2022, le gouvernement de coalition aura coupé plus de 783 millions de dollars du budget de l'ABC depuis 2014.

L'Alliance des médias, du divertissement et des arts (MEAA), qui représente les journalistes, a déclaré que l'impact cumulatif des coupures avait privé l'ABC de sa "capacité de collecte d'informations".

Le porte-parole de la MEAA, Paul Murphy, a déclaré que les réductions étaient le résultat direct du gel de l'indexation des revenus d'exploitation de l'ABC imposé par le trésorier de l'époque, Scott Morrison dans le budget de 2018 – une réduction effective de 83,7 millions de dollars sur trois ans.

Il a qualifié ces coupes de «motivations idéologiques» pour saper «l’indépendance d’ABC et sa capacité de collecte d’informations», qui s’étaient avérées essentielles pendant la crise des feux de brousse et la pandémie de coronavirus. Il a déclaré que le financement de l’ABC par le gouvernement est désormais inférieur de 30% à ce qu’il était au milieu des années 80.

Le rapport Reuters Institute Digital News a publié la semaine dernière un rapport qui a révélé que l'ABC était la marque de presse la plus fiable d'Australie avec une cote de confiance de 72%, a déclaré Murphy.

Le président fédéral des médias de la MEAA, Marcus Strom, a déclaré que les membres craignaient que la direction sélectionne du personnel pour des licenciements forcés.

«Ces coupes ont un coût humain réel avec 250 personnes confrontées au chômage au milieu d'une récession et un marché du travail contraint pour les professionnels des médias», a-t-il déclaré, décrivant l'approche des ressources humaines et de la direction comme un «retour à l'épaule et à des jeux de la faim». «-des licenciements groupés du passé».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *