Catégories
Réflexion et socialisme

Malgré les sanctions et les menaces, le Venezuela montre la voie dans les temps sombres

La déclaration suivante a été publiée par le Réseau de solidarité Asie-Pacifique Venezuela. La déclaration a été adoptée lors d'un forum régional de solidarité tenu le 5 juillet, qui marque le jour, en 1811, lorsque le Venezuela a déclaré son indépendance de la domination coloniale espagnole.

***

Nous, les groupes de solidarité soussignés, saluons les masses travailleuses vénézuéliennes à l'occasion de la commémoration du 219e anniversaire de leur indépendance.

Les masses laborieuses du Venezuela, premier pays indépendant d'Amérique du Sud, ont montré au monde leur résilience, leur solidarité et leur valeur sans précédent au cours des 219 dernières années. Ils ont gagné contre les colonisateurs européens, leurs propres oligarques et les puissances impérialistes modernes dirigées par les États-Unis.

Et maintenant, malgré sa fragilité en tant que pays, assiégée par de nombreuses sanctions chaque jour, le Venezuela gagne la lutte contre le coronavirus (COVID-19), une lutte qui est perdue par les superpuissances occidentales et les pays voisins d'Amérique latine gouvernés par des oligarques prédateurs et les politiques néolibérales. Le Venezuela a l'un des taux d'infection les plus bas du monde (0,5%), l'une des meilleures capacités de test de masse au monde (45 000 pour un million de Vénézuéliens) et un taux de mortalité de 0,9%.

En revanche, l’ennemi numéro un du Venezuela, les États-Unis, compte déjà 2,8 millions d’infections (8% de taux d’infection) et un taux de mortalité de 4,6%, qui est le taux de mortalité mondial moyen.

Au 5 juillet, seulement 65 personnes au Venezuela étaient mortes de COVID-19. En revanche, les États-Unis ont perdu plus de 130 000 personnes, le Brésil près de 65 000 et la Grande-Bretagne plus de 44 000.

Le succès du Venezuela vient malgré un système de santé publique et une économie paralysés par un blocus économique de plusieurs décennies imposé par les impérialistes occidentaux dirigé par les États-Unis, des complots de déstabilisation intérieure par des oligarques locaux (actuellement dirigés par le président en exercice Juan Guaido), et une tentative d'invasion menée par les États-Unis. des militaires le 5 mai, en pleine pandémie!

Malgré cela, le Venezuela a la meilleure réponse contre le COVID-19 statistiquement dans toute l'Amérique du Sud. En outre, une aide en espèces en cas de pandémie a été assurée à tous les travailleurs et aux pauvres et, remarquablement, malgré leurs difficultés, le Venezuela a pu faire don d'équipement de protection et de kits de test aux petites nations insulaires des Caraïbes, dans le cadre de sa solidarité internationaliste.

Alors que le monde a été choqué par le mépris insensé que les dirigeants américains ont manifesté envers la santé et la sécurité de la population de leur propre pays, les États-Unis et leurs alliés impérialistes ont, pendant la pandémie, intensifié les sanctions au point d'interdire à tout pays de faire du commerce. avec le Venezuela, et étayer l'agression économique par le harcèlement militaire des pétroliers étrangers tentant de faire du commerce dans les ports vénézuéliens.

Le blocus a nui à la capacité du Venezuela de continuer à protéger sa propre population contre le virus et à apporter solidarité et assistance à ses voisins d'Amérique latine, y compris aux pays dévastés par la pandémie.

Entre-temps, le 2 juillet, un tribunal britannique a poursuivi le mépris flagrant des impérialistes occidentaux pour les normes des relations internationales en permettant au gouvernement britannique de saisir de l’or d’une valeur de 800 millions de livres sterling (1 milliard de dollars américains), appartenant au Venezuela, stocké dans des banques britanniques.

Nous appelons à mettre fin à l'utilisation de sanctions économiques unilatérales et de blocus militaires par les États impérialistes, à mettre fin à toutes les interdictions de commerce et de saisie illégale d'actifs par les États-Unis, la Grande-Bretagne, les pays de l'UE et d'autres puissances impérialistes contre le Venezuela et tous les autres des pays.

Nous appelons à la fin de l'agression militaire des États-Unis contre le Venezuela et les pays qui tentent de commercer avec le Venezuela.

Nous exigeons que les efforts du Venezuela, de Cuba et d'autres États socialistes pour apporter une aide matérielle à d'autres pays touchés par la pandémie soient reconnus et aidés par toutes les organisations internationales. Les efforts des États-Unis et de leurs alliés pour saboter cette solidarité médicale devraient être considérés comme un crime contre l'humanité.

Le Venezuela a toujours étendu la solidarité internationale, malgré les limites du pays, toujours dans l'accomplissement de son mandat socialiste, non seulement pour la classe ouvrière vénézuélienne, mais pour la classe ouvrière internationale.

Le Venezuela a, depuis 1999, montré que le socialisme est le seul système qui sert vraiment l'humanité, avec ou sans crise. Le capitalisme, en revanche, a toujours eu recours à la barbarie en temps de crise. Le Venezuela, comme Cuba, le Vietnam, le Laos et le Kerala, a montré au monde que le socialisme n'est pas seulement une alternative efficace, mais aussi compatissante.

En commémorant le jour de l'indépendance du Venezuela, gardons le feu de l'espoir en feu et intensifions notre lutte mondiale pour le socialisme.

Bloquer l'attaque capitaliste imminente! Soulevez les sanctions dirigées par les États-Unis! Socialismo o muerte!

5 juillet 2020

Signataires: Réseau de solidarité Philippines-Venezuela (Phil-Ven-Sol); Réseau de solidarité Australie-Venezuela; Réseau de solidarité Népal-Venezuela; Parti socialiste de Malaisie (PSM); Alliance socialiste, Australie; PLM (Partido Lakas ng Masa), Philippines; Parti des travailleurs (PRP), Indonésie; Praxis, Indonésie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *